Après un Assassin’s Creed Origins qui reboot de façon étonnante une série plutôt vieillissante, surtout après un Assassin’s Creed Syndicate assez triste et répétitif.

Ubisoft Toronto revient à la charge avec ce tout nouveau Assassin’s Creed Odyssey, un volet qui tente l’approche RPG / Action en Open World. Le jeu nous plonge en pleine Guerre du Péloponnèse en 431 avant Jésus-Christ, aux commandes des descendants de Léonidas, le Roi de Spartes… Tout un programme.

La prise de risque est énorme, mais purée qu’est-ce que c’est bon. Le jeu tente de nouvelles choses, une approche plus libre des situations. Aux premiers abords, on a plus l’impression d’être devant un Witcher qu’un Assassin’s Creed traditionnel et c’est franchement pas plus mal.

Multiples quêtes à accomplir, arbre de compétence, gestion de l’équipement, choix de dialogue, multiples choix avec conséquences sur le gameplay ET l’histoire.

Assassin's Creed Odyssey Coup de pied Spartiate
Je ne pourrais vous parler de la durée de vie qu’après l’avoir terminé, mais pour le moment, le jeu me semble assez prometteur.

Cette fin d’année a été plutôt sympathique du côté jeu vidéo, nous avons été très gâté entre Spider-Man, Shadow of the Tomb Raider et prochainement le très attendu Red Dead Redemption 2.

RPG = Role Playing Game / Jeu de rôle
Open World = Monde ouvert

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

1 commentaire